Auteur


Péter Nádas




Photo Barna Burger

Péter Nádas est né le 14 octobre 1942 à Budapest. Il s’y trouve avec sa mère lors du tristement célèbre siège de la ville, à la fin de la guerre. Son père, qui fut membre du parti communiste et occupa un poste dans l’administration dans les années 50, se suicide en 1958. Trois ans plus tard, Nádas entreprend des études de journalisme et de photographie et exerce cette profession jusqu’en 1969. Il publie ses premiers textes de fiction en 1965. Son premier roman, La Fin d'un roman de famille, paraît en 1977. Mais c’est avec Le Livre des mémoires, publié en 1986 et bientôt traduit en Allemagne, aux États-Unis et en France, que lui vient une reconnaissance internationale. Le livre reçoit en France le prix du meilleur livre étranger en 1998 et Susan Sontag, aux États-Unis, le salue alors comme le « plus important des romans contemporains ». Nádas mettra ensuite une vingtaine d’années à écrire Histoires parallèles, roman-fleuve de plus de 1100 pages, qui à travers les vies « parallèles » de nombreux personnages donne un reflet saisissant de l’histoire de son pays, la Hongrie, depuis les années 30 jusqu’à la chute du mur de Berlin.